Football féminin : Bosco Kelbakal, victime d'une campagne de diffamation

Football féminin : Bosco Kelbakal, victime d'une campagne de diffamation

Bosco Kelbakal, dirigeant dans le football féminin camerounais, fait aujourd'hui l'objet d'une campagne de dénigrement orchestrée par "la journaliste" Rose Élise Asseng a travers sa plateforme sur Facebook. 

Acteur majeur du football féminin Camerounais Bosco  kelbakal n'a pas hésité a faire appel à Rose Asseng afin qu'elle assure la communication autour de certaines de ses joueuses. Cependant, la relation de travail s'est rapidement détériorée lorsque la "journaliste" a commencé à réclamer davantage de rémunération. M. Kelbakal n'aura d'autres choix que de se séparer de Rose qui dès lors lui promettra l'enfer et une triste fin.

Face au refus ferme de M. Kelbakal de céder à son chantage,  Asseng l'a agressé verbalement  devant plusieurs témoins et a ensuite publié sur sa page Facebook "Africain Women Sports" un article mensonger visant à discréditer l'image du vice-président du club AS Awa FC comme elle l'avait déjà fait au paravent dans l'affaire pendante en justice l'opposant au coach Nyamsi.
Serein face à ces attaques, M. Bosco Kelbakal a décidé de porter plainte pour rétablir son honneur et sa réputation injustement salis. Connu pour son soutien indéfectible à des personnalités comme Samuel Eto'o, il est regrettable que le jeune chef d'entreprise Kelbakal soit victime de cette cabale.

Joint par notre rédaction, Kelbakal a tenu à réaffirmer son engagement en faveur du football féminin : "Mon seul but est d'aider les jeunes joueuses à s'épanouir dans le football. Je ne me laisserai pas intimider par ces attaques et continuerai à œuvrer pour le développement de notre discipline."a t-il déclaré.

Avec le dépôt de cette nouvelle plainte contre Rose Élise Asseng, on en saura davantage sur les motivations réelles de ses attaques à l'encontre des acteurs du football  au Cameroun.